Accueil
LoveCanDo
Menu
LoveCanDo LoveCanDo
Accueil


Love Marketing


L’amour est partout, impalpable, insaisissable, il est présent dans nos vies ; privées, publiques, professionnelles... L’amour ne s’apprend pas, ne se force pas, il est mystérieux et incalculable. En marketing, les « règles » sont les mêmes.


L’amour peut se mettre en scène, s’illustrer sous une forme évidente mais ce n’est pas forcément cette mise en scène qui touchera le mieux le consommateur. Vouloir absolument mettre en scène « l’amour » n’est pas la meilleure manière pour le diffuser. Il peut se transmettre; un plat, un paysage, une photo … Tout ce qui est fait avec amour transmet de l’amour. Le concept de Lovemark a été introduit et popularisé par Kevin Roberts responsable de l’agence Saatchi & Saatchi en 2005. Selon l’auteur, une Lovemark est une marque qui va au delà d’une relation de fidélité classique et qui génère de l’amour et du respect auprès des consommateurs et acheteurs. Cette « relation amoureuse » ou affective est générée par trois composantes essentielles qui sont le mystère, la sensualité et l’intimité. Le consommateur devient autant responsable que l’émetteur

La notion de lovemark ou de love brand a été ensuite reprise et élargie par d’autres auteurs dont l’objectif est le plus souvent de distinguer la notion d’attachement ou de fidélité rationnelle à une marque de celle d’amour ou de passion plus ou moins irraisonnée.

Regardons ensemble 4 exemples pour comparer les différentes illustrations d’un amour « marqueté » :

Apple (exemple le plus parlant) : La technique du manque puis de l’annonce puis du soulagement. Attendre que l’être cher revienne pour créer la pénurie et du coup inciter les consommateur à payer cher…

Star Buck : La technique de la cohérence , de la stabilité, une sorte de standardisation de l’amour, jamais déçu … L’amour rassurant.

Ikea : L’amour accessible, facile , pas cher, l’amour d’un soir qui devient l’amour d’une vie.

Google : L’amour inévitable, l’amour obligé, vous n’avez pas d’autre choix que de l’aimer, et en plus cela devient l’amour envahissant !

Pour tenter de rendre le consommateur « amoureux » de sa marque il ne faut pas perdre de vu le respect des 4 P. A chaque « P » il sera question d’ajouter une couche d’amour. Apple respecte parfaitement cette règle avec cohérence et efficacité. Ses Apple stores, ses publicités, ses produits et in fine ses prix sont le résultat d’une relation marketing amoureuse construite dans le temps. Dans la même logique que le concept du AARRR pour le Growth Hacking, le Love marketing pourrait s’illustrer avec une pyramide du désir. La base serait l’inconscient, l’ignorance et le sommet serait l’adhésion, le parrainage , la passion…

Pour mettre en pratique ces concepts, voici les règles à respecter :

Un brand content de qualité : vous devez sans cesse vous mettre à la place du consommateur pour écrire un contenu utile. Un contenu qui répond aux questions que se posent vos lecteurs. Le but est d’être sur le chemin du consommateur au moment où il a besoin de vous. Pas de publicité ou d’interruption quelconque, c’est lui qui doit venir à vous. Le but étant de satisfaire l’autre, de le comprendre, puis de le satisfaire… Comme dans la « vraie » vie, l’amour s’entretient en pensant aux petites intentions.

Raconter une belle histoire, votre histoire ! Le storytelling est l’histoire de votre marque, même si certains inventent leur histoire de toutes pièces, je vous recommande de dire la vérité. Même si votre histoire n’est pas extraordinaire à vos yeux, vous ferez rêver des consommateurs. N’ayez pas de honte à raconter votre histoire, elle est passionnante. Il faut simplement savoir la raconter.

Diffuser le tout sur les réseaux ! Laissez le public se l’approprier, vous permettre d’écouter, d’échanger et de rassembler votre communauté. L’amour fera le reste.

Faites du marketing émotionnel avec un bon contenu qui raconte une histoire et votre consommateur sera fou de vous ! Une love brand se construit avec le temps.

---
Conférence donnée lors des Rencontres Nationales du Numérique de Poitiers #RNN2017 par Pierre Goubault


Posté par le Lundi 11 Décembre 2017 | 779 vues